Ce roman nous plonge dans l’Inde moghole, l’Inde du Nord, au XVIe siècle. L’empereur Akbar, dans la deuxième partie de son règne, décide d’inviter les représentants de toutes les religions de son pays. Les débats promettent d’être enflammés…

Mis à part le vocabulaire religieux, ce livre se lit facilement, les thèmes religieux sont survolés pour le grand public, ce n’est pas un essai. Je suis friand des livres historiques et des livres sur l’Inde. J’aime vérifier et approfondir mes connaissances sur les personnages et j’ai retrouvé avec plaisir Fatehpur Sikri, que j’ai pu visiter au cours d’une « permission ».  

Le style de l’auteure ne m’a guère convaincu, surtout les premiers chapitres. Ceux qui me reprochent d’écrire parfois des phrases courtes ne devraient pas lire Catherine Clément car ses phrases sont hachées, au début, pour donner du rythme. Je trouve de plus qu’il manque la poésie de Le Conteur, de Omair Ahmad, qui se passe aussi sous l’Inde moghole, un siècle plus tard.

En conclusion, un livre qui se lit avec plaisir pour les amoureux de l’Inde et/ou de l’histoire. Les autres ? Essayez, au moins, ce n’est pas mièvre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s