Le long du Gange d’Ilija Trojanow

De la source du Gange jusqu’au delta, à pied, en rickshaw, en bateau gonflable, en bus, en train, Ilija Trojanow et une certaine Pac (une amie ? sa compagne ?) voyagent aux débuts des années 2000.

Mon opinion sur ce livre est partagée.

Je regrette que ce livre soit dépourvu d’émotion, d’humour et de précisions sur les deux voyageurs. Je qualifierais ce livre de « blog froid », d’autres diraient « pudique ».

De plus, le style n’a rien de particulier. C’est un récit de voyages, les images ne sont pas percutantes, sauf quand ce sont de vraies photos.

Enfin, si les efforts de l’auteur pour expliquer la mythologie indienne sont louables, j’ai sauté les pages concernant ce thème, parce que j’ai lu le Mahabharata, merveilleux ouvrage de Jean-Claude Carrière

Toutefois, pour l’amoureux de l’Inde que je suis et parce que je ne connais pas cette zone (à part Vârânasî), j’ai apprécié ce livre qui se lit facilement. J’y ai appris des enseignements très intéressants sur la culture, l’histoire, l’ingénierie hydraulique et les dauphins du Gange.