Des milliers de Bangladeshis hindous subirent violences et persécutions par des musulmans en représailles de la destruction de la mosquée, Babri Masjid, à Ayodhya, en Inde, en 1992. Depuis la partition des Indes, en 1947, des vagues d’humiliations, destructions de biens, vols, viols et autres tortures et meurtres s’abattent sur les minorités religieuses. En Inde, ce sont les chrétiens et les musulmans qui en souffrent. Au Bangladesh et au Pakistan, les hindous.

Taslima Nasreen, médecin de formation, publie ce livre, Lajja (La honte), en imaginant le destin d’une famille hindoue au Bangladesh. L’originalité de cette famille est que le fils est détestable (un intellectuel oisif inconscient) et le père arc-bouté dans ses nobles principes qui ont dirigé toute sa vie. Ce roman est aussi un témoignage, qui relate des centaines d’exactions. Tous ceux qui ont lu le livre l’ont précisé : la répétition de ces faits est fastidieuse à lire. J’en ai lu quelques-uns, pour sauter des paragraphes entiers. L’autrice a voulu respecter chaque victime en écrivant son nom. Le lecteur se fera une idée du désastre, sans lire chaque nom, comme nous le faisons tous devant un monument aux morts.

Très sincèrement, la lecture de Lajja est laborieuse. Toutefois, je l’ai lu pour deux raisons.

Tout d’abord, par respect pour l’autrice, qui a reçu une fatwa pour ce livre jugé blasphématoire (je ne vois pas où) et pornographique. Je me suis dit « Ce n’est pas la peine d’afficher son soutien à Salman Rushdie si tu arrêtes de lire le travail d’une autre autrice qui vit à l’étranger depuis la fatwa ».

Ensuite, parce que j’aime l’Histoire et j’ai apprécié mener des recherches pour en apprendre davantage sur le Bangladesh. Lajja appartient à ces livres désagréables à lire, mais qui nous instruisent. C’est un livre politique, pour dénoncer les partis politiques extrémistes au Bangladesh et en Inde et l’hypocrisie des autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s