J’ai enfin compris pourquoi Véronique du site l’Inde en livres ne se lasse pas. Même écrits par des Occidentaux, les récits sur l’Inde nous libèrent de nos lectures habituelles.

L’histoire : Au XVIIIe siècle, Delhi se retrouve saccagée par des hordes afghanes. Un conteur fuit et trouve refuge chez une bégum. Ils vont se livrer à une joute de contes où chaque récit répondra au premier.

Ce roman vous invitera dans cet immense pays musulman qu’est l’Inde. Oui, l’Inde est le troisième pays musulman du monde. Le thème central est l’amour fraternel, paternel, maternel et même l’amour de la beauté.

Le vocabulaire est parfois soutenu et la particularité de ce livre est l’omniprésence de l’imparfait du subjonctif. C’est un temps que j’utilise, certains lecteurs me le reprochent, mais il est tantôt délicat, tantôt intrépide. Et surtout, il est grammaticalement exact.

Vous pourriez regretter le manque de description, voire d’émotion, parce que c’est un roman très court. À vous de vous imaginer les palais et les costumes du nord de l’Inde, pour mieux vous concentrer sur la puissance de certaines phrases.

Un commentaire sur « Le Conteur, de Omair Ahmad »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s